Traité du citrus
Georges Gallesio

Collection Agronomie, Art des jardins, Parfums, Agrumes Citrus
384 pages
Format 15,5x24
arbre généalogique noir et blanc
cartonnée quadri
ISBN 2-914473-03-6
Réf. 40
Date de première édition 1811
Date de parution 2002

Tirage 500


Prix 40.00 euros
+ 6.00 € de Frais de port





Originaire de la côte ligure à l'ouest de Gênes, le comte Gallesio excellait tout à la fois dans l'art du naturaliste, du linguiste et de l'historien. Passionné d'arboriculture, il devait entreprendre des recherches sur les arbres fruitiers, notamment les agrumes qu'il affectionnait. Son Traité du Citrus publié à Paris en 1811 comporte une étude historique très documentée retraçant les étapes de l'introduction des agrumes depuis l'Asie jusqu'au Moyen-Orient puis sur le pourtour du Bassin Méditerranéen. Gallesio y fait preuve d'une grande connaissance des textes anciens et des relations qu'avaient établies les commerçants génois avec les pays jalonnant la route de la soie. La pertinence de ses propos ne fut pas démentie par les recherches ultérieures de Tolkowsky (1938) et Webber (1967). Soucieux de préciser la notion d'espèce, Gallesio étudia dans le verger familial plusieurs descendances de semis d'orangers et de cédratiers. A ce titre il peut être considéré comme le père de la génétique des agrumes. Après une brève carrière de diplomate au Congrès de Vienne, il se consacra à la publication de sa Pomona Itatiana. Il avait établi des contacts très étroits avec les membres de l'Institut de France notamment Thouin botaniste, élève de Jussieu et de Buffon, qui enseignait l'arboriculture fruitière au Jardin des Plantes de Paris. Bernard Aubert
 Retour à la liste des titres

83 boulevard Saint-Michel, 75005 Paris, France Tél.: 06 07 60 40 08